+32 2 791 77 57 [email protected]

Depuis les années 60, le royaume de Belgique est officiellement divisé en quatre zones linguistiques. Mais quelles sont les langues parlées par les Belges ? Français, néerlandais ou allemand ? Néerlandais en Flandre, français en Wallonie, allemand dans les communes de la zone germanophone, français et néerlandais à Bruxelles-Capitale et la langue que vous souhaitez dans votre foyer. On fait le point.

Quelles sont les langues officielles en Belgique ?

Contrairement à la France, l’Allemagne, le Portugal ou bien d‘autres pays, la Belgique possède plus d’une seule langue officielle. Elle en possède même trois !

Belgique : 3 langues officielles pour 1 pays

Les langues officielles de la Belgique sont  :

  • Le Néerlandais
  • Le Français
  • L’Allemand

Flamand ou néerlandais ?
À l’instar de l’anglais britannique ou américain, comme du français de France ou du Québec (Canada), le Flamand et le Néerlandais sont très similaires, mais présentent des différences importantes à l’usage. À prendre en compte lors d’une traduction ou pour de la communication !

Les langues non-officielles

La constitution belge indique qu’en Belgique, chacun est libre de parler la langue qu’il souhaite. En pratique, les Belges peuvent donc choisir la langue qu’ils utilisent à la maison, dans les médias, dans la vie culturelle et religieuse, etc.

Avec plus de 150 nationalités répertoriées dans la ville-région de Bruxelles, l’anglais est fortement utilisé, aux côtés d’autres langues dont le français et le flamand, mais aussi l’italien, l’espagnol, le polonais, le turc, le portugais… Il est également important de noter que le Wallon est encore parlé par 10% des habitants de la Wallonie.

Le saviez-vous ? La Belgique est l’un des 6 pays francophones au monde à être trilingue, aux côtés notamment de la Suisse et du Luxembourg (les trois seuls en Europe).

Quelle est la langue la plus parlée en Belgique ?

Bien qu’on recense plus de Flamands que de Wallons (francophones et germanophones réunis), le français est parlé par environ 75 % de la population, le néerlandais par 70 % et l’anglais par 40 % des Belges contre seulement 10 % de locuteurs parlant allemand.

Les langues les plus parlées en Belgique

Cette répartition s’explique entre autres par la densité de francophones à Bruxelles ainsi que par l’apprentissage quasi systématique du français dans les écoles de la région flamande, tandis qu’en région wallonne, les élèves ont le choix entre l’anglais et le néerlandais. Plus de la moitié des habitants flamands parlent donc également le français, tandis que seulement 19 % des Wallons parlent le néerlandais.

À noter : les habitants de la région germanophone ne représentent que 1 % de la population belge totale.

Quelles sont les quatre zones linguistiques ?

Trois langues, quatre zones linguistiques : une erreur de calcul ? Loin de là ! Si on compte bien une zone où le néerlandais est la langue principale, une autre pour le français, une troisième pour l’allemand, il existe également une quatrième zone : celle de Bruxelles-Capitale, officiellement bilingue.

Les 4 zones linguistiques de Belgique

Les 4 zones linguistiques de Belgique via pdg.be

Région de langue néerlandaise

La moitié nord du pays est néerlandophone. La région flamande est l’une des trois régions qui composent la Belgique fédérale (avec la région Wallonne et la région de Bruxelles-Capitale). C’est dans cette partie du pays que se trouvent les villes d’Anvers, Gand, Bruges ou encore Louvain.

Les cinq provinces Flandre :

  • Flandre Occidentale
  • Flandre Orientale
  • Anvers
  • Brabant Flamand
  • Limbourg

À noter : même si Bruxelles se trouve géographiquement enclavée en Flandre, la capitale est une région linguistique et un État fédéral à part entière.

Région de langue française

La moitié sud du pays, appelée Wallonie, inclut la région de langue française et les quelques territoires germanophones. C’est en Wallonie que se trouvent les villes de Namur, Liège, Charleroi ou encore Mons.

Les cinq provinces de Wallonie :

  • Hainaut
  • Brabant Wallon
  • Namur
  • Liège
  • Luxembourg

Région de langue allemande

À la frontière avec l’Allemagne, en région Wallonne, neuf communes sont officiellement germanophones. Bien que la communauté germanophone ne représente qu’une infime partie de la population belge, cette région est reconnue juridiquement comme zone de langue allemande.

Les neuf communes germanophones :

  • Eupen
  • La Calamine (ou Kelmis)
  • Lontzen
  • Raeren
  • Bütgenbach
  • Bulange (ou Büllingen)
  • Amblève (ou Amel)
  • Saint Vith (ou Sankt-Vith)
  • Burg-Reuland

Région bilingue de Bruxelles-Capitale

La dernière région linguistique, située en territoire flamand, est composée de Bruxelles-Ville et 19 communes limitrophes. L’ensemble, appelé Bruxelles-Capitale, est officiellement bilingue français et néerlandais. Bruxelles Capitale est la troisième entité de la Belgique fédérale, aux côtés de la Flandre et de la Wallonie.

Bruxelles est officiellement bilingue, mais au quotidien, la ville et ses environs proches sont polyglottes, comme de nombreuses capitales où la mixité culturelle est au rendez-vous !

Où on parle français en Belgique ?

Finalement, on parle français un peu dans toute la Belgique. Bien sûr, le français sera plus utilisé dans l’État fédéral de Wallonie puisqu’il s’agit de la langue officielle, ou encore à Bruxelles-Capitale, enclave bilingue en territoire flamand. Mais les Flamands sont, pour une grande partie, également bons en français ! Saviez-vous d’ailleurs que le français sera la deuxième langue la plus parlée dans le monde en 2050 ?

La Belgique est un royaume divisé en trois États fédéraux et quatre zones linguistiques. Au nord, la Flandre est officiellement néerlandophone tandis qu’au sud du pays, la Wallonie est majoritairement francophone, à l’exception de la petite zone germanophone. La seule zone officiellement bilingue est Bruxelles-Capitale, où tous les textes juridiques et officiels sont rédigés en français ainsi qu’en néerlandais. Mais les Flamands sont meilleurs que leurs compatriotes lorsqu’il s’agit d’apprendre la deuxième langue principale du pays et s’expriment généralement bien en français alors que les Wallons peinent encore parfois à parler néerlandais. Si vous cherchez un emploi en Belgique, notez qu’être à l’aise aussi bien en français qu’en néerlandais est fortement recommandé.