+32 2 791 77 57 [email protected]

À Bruxelles, ils seraient près de 30 000 lobbyistes à être recensés dans le registre des groupes d’intérêt de la Commission. Il faut dire que la capitale de l’Europe, est la 2ème place après Washington qui concentre le plus de lobbies dans le monde. ONG, syndicats, associations professionnelles, représentants des états, Think tanks, cabinets de consultants, avocats : ils sont les représentants des intérêts de grands groupes privés ou des pouvoirs publics. Leur mission : exercer leur influence sur les législateurs et la politique européenne. Leur activité recouvre des méthodes très variées : consultations, rédaction de notes de recommandation, réunions de travail, cadeaux, etc. Mais quels sont leurs moyens d’action ? En quoi la traduction spécialisée est-elle un atout stratégique ?

Qui sont ces lobbies ?

À Bruxelles, siège des grands centres décisionnels de l’Union européenne, les groupes d’intérêt pèsent sur un marché de plus de 500 millions de consommateurs, représentant des milliards d’euros de contrat et les dépenses en lobbying se chiffrent en millions d’euros. Autant dire que les enjeux sont gigantesques…

Ces groupes d’intérêts se concentrent essentiellement dans le quartier Léopold, autour de la Commission, le Conseil et le Parlement. Les sièges des institutions européennes, où les élites politiques sont très courtisées, constituent des enjeux stratégiques pour renforcer la puissance des lobbies. Par exemple, parmi les entreprises en France qui dépensent le plus en lobbying, on retrouve EDF, la BP, France Télécom, Renault, Veolia, Total, Engie… Pour ces grands noms du CAC 40, la zone d’influence dépasse largement Paris pour s’étendre à Bruxelles et même Washington.

En février 2019, 11897 entités sont enregistrées dans le registre de transparence de l’Union Européenne. Voir la liste des lobbies enregistrés.

Les secteurs d’activité les plus puissants sont la finance, l’énergie, la chimie, la pharmacie, l’industrie du tabac (Philip Morris), le pétrole (Exxon, Elf, Total) ou encore le secteur de la construction avec des groupes tels que le cimentier Lafarge.

On retrouve aussi les lobbies économiques industriels de l’ONU, de puissantes ONG à l’image de Global Compact ou Greenpeace, des lobbies idéologiques qui défendent les intérêts des pouvoirs publics ou encore les réseaux Stay Behind & Stay Behind Gladio (très actifs pendant la Guerre Froide).

Parmi les lobbyistes, certains défendent une position parfois idéologique aux idées extrêmes. C’est notamment le cas de Skull and Bones (USA), une société secrète qui s’inspire des Francs-maçons accusée d’entretenir des liens sinistres avec la CIA, les Illuminati et même les Nazis. Parmi les membres des Skulls and Bones, on retrouve l’ex Président George W. Bush.

Difficile donc de dresser un “portrait-robot” de ces lobbies tant ils sont différents. Mais une chose les réunit pourtant : leur puissance portée sur les institutions en Europe.

La traduction : un atout stratégique pour mieux convaincre dans la langue de Shakespeare

Pour convaincre leurs interlocuteurs et peser sur les décisions européennes, les lobbyistes ont de nombreuses cordes à leurs arcs : réunions avec les parlementaires, consulting, cadeaux, etc. Mais, la traduction en anglais de ces documents professionnels constitue un enjeu clé pour renforcer la puissance des lobbies. Une bonne traduction, soignée et professionnelle permet d’optimiser l’efficacité d’une communication.

L’anglais est la première langue parlée dans le monde et représente 1,5 milliard de locuteurs. Et dans le domaine des affaires, l’anglais reste la langue la plus couramment parlée.

Le recours à des agences de traductions spécialisées garantit un travail de qualité, en phase avec les attentes du client : adaptation de contenus, choix pertinent de mots clés, arguments appropriés.  

Quels sont les avantages d’une traduction professionnelle ? Bureau de traduction partenaire de la communication internationale en toutes langues des lobbies à Bruxelles, l’agence de traduction spécialisée pourra apporter son savoir-faire mais aussi sa connaissance des enjeux au Parlement ou encore à la Commission Européenne. Dotée de spécialités en traduction juridique et traduction jurée, financière, technique, l’agence de traduction peut accompagner ces grands acteurs dans toutes leurs problématiques. Inscrite dans une véritable démarche qualité, une bonne agence de traduction est par ailleurs garante :

  • du respect de la plus stricte confidentialité,
  • de la tenue des délais même les plus courts,
  • de la maîtrise des standards des différents supports utilisés.

Dotée de logiciels PAO complets et maîtrisant la chaîne graphique, l’agence de traduction permet également de gagner du temps en réintégrant les contenus traduits selon la mise en page définie.

Les grands thèmes des lobbies

L’activité de lobbying recouvre des thématiques très variées : la défense de l’Environnement, la lutte contre le réchauffement climatique, les énergies renouvelables, émissions de gaz à effet de serre, anti OGM, etc.

Un exemple de succès pour les lobbys pro-nucléaire et pro-pesticides ? La démission de Nicolas Hulot, ex-Ministre de la Transition Écologique. Ce dernier, dans l’incapacité de faire avancer plusieurs dossiers environnementaux, a été poussé vers la sortie…

L’industrie du tabac est l’un des lobby les plus puissants : leur influence a permis de retarder de 20 ans la loi anti tabac…

Autre exemple : le lobby de Microsoft a dépensé des millions d’euros pour tempérer la loi internet sur la propriété intellectuelle.

Pour plaider leurs intérêts, les lobbys doivent adapter leur stratégie de communication, en choisissant les bons arguments pour convaincre, d’où la nécessité d’une traduction spécialisée.

A Bruxelles, l’impact des lobbies auprès des instances décisionnaires de l’UE ne fait aucun doute. Finance, énergie, environnement, tabac : ils seraient près de 30 000 lobbyistes répertoriés sur le registre de transparence de la Commission Européenne. Depuis 2011, cette base de données permet d’identifier les lobbyistes, ceux qui les emploient, et aussi connaître leur budget. Pour porter leur voix, la traduction spécialisée est un atout majeur qui nécessite des compétences d’experts.